Avancée…

Allez, un p’tit bilan pour vous tenir au courant de ce qui s’passe autour de ma poubelle…

(non, non, cette photo n’est toujours pas de moi… et quand vous aurez lu cette tartine, vous comprendrez mieux pourquoi je ne peux pas illustrer moi-même ces notes 😉 )

Cela fait presque 15 jours que j’ai investi dans une yaourtière Multidélices, 12 pots. (Neuve, pleine de petits sacs plastiques d’emballage… mais je n’ai rien trouvé près de chez moi en occasion).
Et cela fait donc autant de temps que je n’ai plus acheté de yaourts tout faits !

J’ai l’impression que jel’ai toujours eue ! Je fais deux tournées par semaine. (Par exemple : hier soir, j’ai fait une tournée de yaourts et ce matin, je les ai mis au frigo en me levant. Et avant de partir travailler, j’ai lancé une tournée de faisselle (plus long : 14h, ce soir, je pourrais les égoutter et les mettre au frais avant d’aller me coucher).

J’ai fait une tournée de crèmes au chocolat pour l’inaugurer : franc-succès ! Pour ma part, je pense que le chocolat n’avait pas suffisamment bien fondu dans la crème chaude et du coup, au fond de certains pots, il y avait comme un petit dépôt de chocolat un peu dur, mais rien de terrible, il suffisait de gratter un peu plus fort avec la cuillère.

J’ai aussi commencé avec un pot de yaourt en guise de ferment mais maintenant j’utilise les sachets de ferments pour yaourts au bifidus et les yaourts sont fermes comme on aime (j’ai retenté avec un yaourt que j’avais fait cette semaine, c’était pas ça). Bon du coup, mes yaourts ne seront pas totalement zéro déchets : il y aura une petite boîte en carton et les sachets de ferments qu’elle contient…

Bilan de l’utilisation : pas très contraignant, prend très peu de temps, des yaourts un peu plus remplis que ceux du commerce. Le seul point auquel il faut faire attention : la durée de fabrication : il faut en refaire suffisamment tôt pour ne pas tomber en rade (9h de fermentation puis 4h de réfrigération pour qu’ils soient bien fermes).

Simultanément, je me suis attaquée à virer les goûters industriels du placard pour ne plus jeter leurs petits sachets individuels ET ne plus donner de cochonneries aux enfants.
Pour cela, je fais une brioche le vendredi soir pour les goûters du week-end (déchets : sac de farine en papier et sachet de levure de boulanger) et je teste des recettes pour les goûters de sortie d’école (chocos maison : plébiscités et par les enfants et par moi parce qu’ils ne sont pas trop difficiles à réaliser ; Pitch avec deux carrés de chocolat au lait fourré au lait à l’intérieur : énoooormes, j’en ai refait à la confiture en doublant le nombre de pains au lait pour la même quantité de pâte, c’était déjà mieux… ; Kango : ma seule grosse galère pour le moment : impossible de détacher les barres de chocolat du papier sulfurisé, très difficile de refermer mes rectangles de pâte dessus mais validés par les enfants… je ne suis pas sûre de recommencer pour autant !) (déchets : sac de farine, sachet de levure, emballage papier et alu du chocolat (qui je pense, sont recyclables), emballage de la plaquette de beurre).

Bilan : la brioche du vendredi soir ne me coûte pas, c’est quasiment du temps masqué : le pétrissage va vite et ensuite elle gonfle et je la fais cuire.
Par contre, pour les goûters de la semaine : c’est une autre histoire : selon la recette, ça me prend du temps durant le week-end et je dois dire que, même si j’aime l’idée de cuisiner pour les enfants et que j’aime plutôt pâtisser que cuisiner du salé, c’est parfois un peu pesant quand on voudrait juste rester assise sur le canapé à buller…
Et puis, il y a aussi la question de la conservation durant une semaine : pour les Pitch (pains au lait), ils sont un peu mastocs arrivés au vendredi…
Et les quantités : je prévois pour deux enfants 4 soirs par semaine mais M. Majicub’ râle qu’il n’a pas le droit d’y toucher… Je vais devoir doubler les quantités pour voir (enfin, ce sera tout vu, il n’en restera pas non plus le vendredi soir…), ce qui voudra peut-être dire deux fournées selon les goûters…
Mais c’est gratifiant tout de même de voir les enfants se régaler, être tout contents de goûter des bons gâteaux. Je vais élargir progressivement mon panel et trouver ceux qui ont le meilleur rapport qualité – temps !

Et enfin, je me suis lancée dans les pains au lait ce week-end pour le petit déjeuner de Minicub’. Un peu comme la brioche, beaucoup de temps masqué. Par contre, j’ai une recette bizarre qui fait une pâte toute liquide, j’ai dû rajouter pas mal de farine pour que ça donne quelque chose de « modelable ». J’ai opté pour la congélation : je les sors deux par deux la veille et comme ça ils ne rassissent pas. Mais, il perdent pas mal de leur croûte…
Enfin, Minicub’ est ravi et se régale, c’est le principal.

Donc, pour conclure ce premier bilan (parce que là, ça commence à faire long, on dirait bien que j’ai besoin de partager tout ça !!), je dirai que

  • je ne gagne pas de temps,
  • j’ai plus de vaisselle à faire,
  • mes enfants mangent des produits sains,
  • je prends la plupart du temps du plaisir à pâtisser (sauf pour ces Kango de malheur, je n’en pouvais plus de stress),
  • l’élimination des pots de yaourts de la poubelle ultime est remplacée par le remplissage de la poubelle à recycler (briques de lait : 1,5l pour 12 yaourts),
  • j’économise de l’argent : oui, je n’y croyais pas mais pour l’instant ça se vérifie, les notes sont moins élevées (ce qui me permet d’acheter certains produits meilleurs…)

Bref, ce n’est franchement pas aussi facile qu’on veut nous le faire croire… et quand je pense à la suite du chemin à parcourir, ne serait-ce qu’en cuisine, ben je n’en dors plus la nuit (pas tout à fait, mais presque !) : parce que là, ça veut dire changer d’habitudes alimentaires, trouver de nouvelles recettes à tester qui n’emploieraient pas de produits emballés (truite fumée, par exemple…). Et c’est vraiment pas ma tasse de thé, ça !

La suite au prochain épisode…

Publicités

4 réflexions au sujet de « Avancée… »

  1. Cuisine tous les samedis et dimanches matins pour des repas pour la semaine: je fais cela depuis des années.
    Allégé depuis qu’il y a mons d’nefants à la maison mais cela reste quand même.
    Pour la levure: il existe chez Gamm vert de gros sachets qui durent des mois à raison d’une cuillerée à café à chaque fois: pas de petits sachets à jeter, un gros de temps en temps et pour la farine: achats par 5 kg à la bio cop.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s